Aller au contenu

Économiser jusqu’à 150 € dans votre jardin grâce à cette astuce simple

arrosage

L’arrosage de vos plantes, de votre gazon ou de vos massifs de fleurs est une étape importante. En été, quand il fait très chaud et que les pluies sont rares, l’arrosage est primordial pour conserver un gazon vert et des plantes en bonne santé. Pendant une saison, ce sont plusieurs dizaines de mètres cube d’eau que vous allez utiliser. Et si vous pouviez économiser là-dessus ?

Comment économiser de l’argent sur votre arrosage ?

Il y a plusieurs solutions pour économiser de l’argent tout en arrosant correctement votre jardin. La première, c’est de récupérer l’eau de pluie grâce à des cuves de récupération. Il existe de nombreux modèles, avec des designs plus ou moins travaillés et des contenances variées. Nous reviendrons en détail sur ces récupérateurs un peu plus bas.

Il y a aussi la solution du forage pour pomper l’eau de la nappe, en fonction de votre région. C’est une solution un peu plus couteuse, mais qui permet d’arroser toute l’année. Il faut alors faire appelle à une société qui va effectuer le forage, puis mettre en place une pompe qui va tirer l’eau. L’économie réalisée pendant des années permettra vite d’amortir le coût des travaux initiaux.

D’autres astuces plus écologiques encore permettent de réduire la fréquence d’arrosage ainsi que la quantité d’eau nécessaire. Certains gazons par exemple nécessitent moins d’eau que d’autres et supportent beaucoup mieux la chaleur. Le mulching est aussi une solution qui permet de réduire le besoin en eau. Pour les massifs, un paillage permettra de garder beaucoup plus l’humidité du sol.

Voir aussi  Pulvérisateurs électriques : pour quelles utilisations ?

Les récupérateurs d’eau de pluie

C’est une solution vieille comme le monde, récupérer l’eau de pluie ne coûte rien. Il suffit d’avoir un toit, une gouttière et vous pouvez installer un récipient plus ou moins grand pour récupérer l’eau et la stocker. C’est à la fois une solution économique, mais aussi écologique puisque l’eau est réutilisée pour arroser plutôt que d’être envoyé dans les égouts.

Dans le commerce, il est possible de trouver des récupérateurs d’eau, qu’on appelle aussi cuve à eau, très esthétique. Des modèles que vous pouvez mettre à la verticale, proche de la gouttière, et qui comporte déjà un robinet pour récupérer l’eau.

Le prix d’une cuve de récupération varie énormément. Vous pouvez trouver des « tonne à eau », ces cuves carrées avec une armature métallique qui ne sont pas très esthétiques, mais se trouve facilement et pour un prix vraiment réduit. En revanche, les modèles plus jolis et travaillés peuvent vite couter plusieurs centaines d’euros, en fonction de leurs contenances.

Le puisage de l’eau

Si vous ne souhaitez pas installer une cuve de récupération d’eau, il reste la solution du forage pour puiser l’eau dans le sol. Attention, ce type de travaux nécessite une déclaration, n’hésitez pas à vous renseigner en mairie. Le forage coûte généralement entre 800 et 2500 € en fonction de la profondeur, de la région et de l’entreprise.

La mise en place de la pompe est assez simple, mais il faudra compter un budget de quelques centaines d’euros pour cette dernière. Vous pouvez opter pour une pompe de type surpresseur qui permet de garder une certaine réserve d’eau et de garder une pression constante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.